Sélectionner une page

Notre Hijra au Maroc : 1 an après

As-salamou ‘alaykoum, au début, quand on me posait la question pour quelle raison nous avons décidé de faire la Hijra au Maroc je répondais : « pour l’éducation de mes enfants, pour qu’ils apprennent le Coran et la langue arabe. »

Hijra au Maroc !

Aujourd’hui, si l’on me repose cette même question je rajouterai : « et pour vivre dans un pays musulman » je vous explique pourquoi.

Même si j’ai pas mal voyagé, à aucun moment je m’imaginais rester vivre dans un de ces pays loin de ma famille, sauf Médine peut être, le rêve de tout musulman, du moins, je pense…

2007 le mariage, fin 2008 directions l’Égypte dans le but d’apprendre la langue arabe. Nous avions tout préparé pour rester là-bas 2 ans, mais 8 mois après, retour en France.

Ensuite un, deux, puis un troisième enfant fait son apparition pour agrandir la famille macha Allah et toujours cette envie de continuer ce qu’on avait commencé, mais surtout retrouver cette magnifique ambiance que l’on avait vécue et qui nous manquait beaucoup.

Le temps passe vite, les choses changent, notre vie change, nos intentions également. Toujours en France, mais le cœur encore en Égypte avec ce souhait de repartir, choses qui sont devenues difficiles avec tous ces événements.

Ou aller ?

Notre pays aussi a pas mal changé.

Quel avenir pour nos enfants, quelle ambiance pour la foi du croyant, et Soubhanallah ! On apprend qu’une école (dans le style version Égypte) a ouvert ses portes à Marrakech.

Hijra au Maroc !

OK ! On y va, ou du moins on va y aller incha Allah, car cette fois-ci ce n’est pas pour 2 ans, mais pour accomplir la Hijra au Maroc qui maintenant a pris plus de sens dans notre vie.

Entre les préparatifs et l’installation

3 longues années ont passé, à se poser beaucoup de questions sur notre nouvel objectif : avec quoi allons-nous vivre là-bas, quel budget faut-il, le logement, le travail etc. etc… La liste ne s’arrêtait plus.

Après de longues soirées de discussion autour de ce sujet, nous avons décidé de fixer une date de départ tout en plaçant notre confiance en Allah bien évidemment. Septembre 2014 était pas mal, et correspondait à la rentrée des classes pour les enfants, le grand allait avoir 5 ans.

Ah oui j’allais oublier, entre-temps nous avons appris que l’école pour les adultes avait fermé ses portes, mais restait ouverte pour les petits. Petite déception, sans plus, car maintenant notre but était d’accomplir la Hijra au Maroc dans le but d’obtenir cette grande récompense liée à cette action et de vivre dans un pays musulman.

Le Maroc restait donc le plus adapté à notre projet. Il est proche de la France et est le pays d’origine de mon épouse.

En mai 2014, je prends l’avion seul, aller simple, (je ne savais pas combien de temps cela allait me prendre) direction Marrakech, avec comme objectif de trouver un appartement pas trop loin de l’école, dans ce quartier proche de l’aéroport que l’on nomme M’Hamid (pour ceux qui connaissent.)

Le logement

Sur place, je cherche avec un ami, quand il n’est pas là je me renseigne auprès des Simsar, (les agents immobiliers du quartier), je visite plusieurs appartements, trop petits, trop chères, trop loin, des pièces mal reparties, plein de critères qui ne me correspondaient pas vraiment. Il faut dire qu’ici il n’y a pas beaucoup de quartiers résidentiels.

Quelques jours plus tard je visite un bel appartement, au 1er étage, 2 chambres, 2 salons, le propriétaire habite au-dessus, et un autre locataire au RDC. Le loyer 1800 dhr après négociation et avec contrat de bail, je précise car ici beaucoup veulent louer sans contrat.

Je prends celui-là, je règle les formalités avec le propriétaire et le simsar. Al-Hamdoulillah, première étape accomplie, retour en France. Mon séjour aura duré 10 jours. J’en ai également profité pour visiter un peu les lieux. Vous voyez c’est assez simple de trouver un logement.

Le départ et l’installation

Juillet et août ont été 2 mois très actifs pour nous. Pour certains cette période est synonyme de vacances, pour nous c’était un peu le contraire.

Nous avions décidé de partir en voiture avec la remorque en plus, pour pouvoir emmener un maximum de choses, afin de ne pas avoir à les acheter là-bas et pouvoir nous déplacer plus facilement sur place.

Les préparatifs de départ, l’excitation et ce stress qui nous envahissait chaque jour qui passait et nous rapprochait de ce grand départ vers notre nouvelle vie.

Je donnais également des cours pour apprendre à lire l’arabe à la maison pendant cette période de vacances, aux enfants du lundi au vendredi.

Al-Hamdoulillah, Allah nous a permis de tout faire, tout organiser, je peux même rajouter que depuis que l’on avait fixé cette date de départ, notre vie avait déjà changé et que toutes les étapes nous étaient vraiment facilitées par Allah.

Ça y est ! C’est le départ, toute la famille est là pour nous dire au revoir. On embrasse tout le monde, je prends ma maman une dernière fois dans mes bras et Bismillah, c’est parti pour 2 500 km !

Je vous passe les détails du voyage, de cette merveilleuse aventure remplie de foi, de tawakkoul (placer sa confiance en Allah) de crainte et d’espoir à la foi, qui nous dirige vers un avenir encore inconnu. Simplement magnifique.

Arrivée sur place les membres de la famille découvrent un nouvel environnement, un nouveau climat, leur nouvel appartement, qu’ils avaient vus qu’en photo jusqu’à présent. Les enfants découvrent leur nouvelle chambre, ma femme sa nouvelle maison et moi j’installe tout.

Je rajoute, que cela n’a pas pris beaucoup de temps avant de se sentir bien installés parce que l’environnement s’y prêtait : Des gens accueillants, des voisins respectueux et une ambiance chaleureuse.

L’ambiance, l’école, le travail,

L’ambiance parlons-en, voilà pourquoi au début de cet article j’ai dit, si vous vous souvenez, « et pour vivre dans un pays musulman » car tout vous est facilité pour pratiquer votre religion, l’ambiance est simplement magnifique.

Ce quartier de Marrakech qui s’appelle M’Hamid, une ville dans une ville, c’est comme ça qu’ils disent les Marocains. La raison c’est qu’il y a tout ici, pas besoin d’aller loin. Ils vous diront également, qu’ils l’aiment beaucoup pour son caractère religieux, l’honnêteté des commerçants et ses nombreuses mosquées.

J’ai plus d’une dizaine de mosquées autour de chez moi, dont la plus loin à pied est à 30 minutes, l’adhan au quotidien, alors là ! Je ne sais pas comment vous expliquer ce bienfait d’entendre l’adhan ! Si je devais choisir une chose, pour définir l’avantage de vivre dans un pays musulman, ce serait celui-ci, l’adhan. 

Mes enfants aussi chaque fois qu’ils l’entendent, ils me disent : « Abi, Abi, il y a l’adhan, la prière Abi. » Magnifique pour leur éducation. Vous me direz ce que vous en pensez.

Je vous ai préparé une petite vidéo vous montrant les mosquées que je vous ai parlé, juste là !

L’école des enfants

Quel bonheur de pouvoir emmener ses enfants à l’école et de savoir qu’ils vont apprendre l’arabe, le Coran, et d’autres sujets liés à l’éducation islamique, en plus des matières générales.

De les entendre commencer à comprendre et dire quelques mots. Tout est là pour une bonne éducation autour d’une ambiance religieuse macha Allah. Cette année, Youssouf le grand rentre au CP, dans une école privée.

Il a également cours de Coran 4 fois par semaine, avec un prof qui vient à la maison. Al-Hamdoulillah, nous sommes vraiment très satisfaits de l’évolution de nos enfants, de les voir s’épanouir et s’adapter aussi facilement à leur nouvel environnement.

Le travail

Sans diplôme ou formation particulière en poche, je peux vous dire que côté travaille, je ne savais pas trop ce que j’allais faire. Sur place, je démarche un peu pour vendre des horloges murales islamiques que je fabriquais.

Un nouveau concept qui plaisait beaucoup en France, mais que je n’ai pas eu le temps de développer pour cause de départ. Sans grand succès au Maroc. Je pars même à Casablanca, au quartier des grossistes, voir ce que je peux bien acheter pour revendre ici à M’Hamid. Pareil, sans grand succès.

J’essaie le marché, même résultat. Je finis par trouver du travail dans un centre d’appels, espérant par la même occasion avec le contrat de travail régulariser ma situation, pour éviter de sortir tous les trois mois (je vous en parle plus loin) mais finalement j’y suis resté que 4 mois.

Tout le monde n’est pas dans la même situation que moi. Dans notre quartier, il y a un frère qui a ouvert une maktaba, cela fait maintenant trois ans, il y a aussi trois snacks, un autre a une entreprise d’électricité, un autre vend des parfums, un autre possède une entreprise pour créer des sites internet et d’autres laissent leurs familles ici et font des allers-retours entre la France et la Maroc.

Chacun sa situation, chacun ses facilités et difficultés, mais pour un même but, la Hijra au Maroc.

Aujourd’hui je suis une formation « comment gagner sa vie sur internet en partant de zéro » avec un frère qui a accompli la Hijra à Tanger. Ce qui nous a permis d’être sur ce projet TALAMIZE.COM : support pédagogique islamique, éducatif et interactif.

Le visa

Je suis le seul à devoir sortir tous les trois mois, pour renouveler mon visa, le reste de la famille ayant la nationalité marocaine n’a pas besoin de me suivre. À savoir les enfants de moins de 16 ans également. Je n’ai pas encore fait les démarches pour obtenir mon visa long séjour.

Donc cette année j’ai dû sortir 3 fois. La première fois, j’ai pris l’avion pour Madrid aller-retour dans la journée pour 45 € hors saison. La deuxième fois, j’ai du ramener ma voiture en France puisqu’un véhicule étranger n’a le droit qu’à 6 mois par an, sur le territoire marocain. Et la troisième fois, j’ai pris le bus jusqu’à Sebta. 20 heures de bus aller-retour 350 dh.

Conclusion

Cette première année a été un grand et merveilleux changement dans notre vie et celle de notre famille en France, qui par la même occasion partage avec nous cette Hijra au Maroc de loin ou de près.

Les avantages, que l’on a trouvés sont innombrables et nous remercions Allah qui nous a permis d’être ici aujourd’hui et lui demande, qu’il nous facilite la suite, ainsi qu’à tous les Mouhajirouns et tous ceux qui souhaitent accomplir la Hijra. Qu’ils permettent également à mes enfants de mémoriser le Coran en entier.

Je précise, que ceci n’est qu’un simple témoignage de notre propre expérience pour vous aider dans votre projet Incha Allah.

Laissez-nous un commentaire ci-dessous pour simplement pour me dire ce que vous avez penser de notre témoignage où bien nous faire part de vos projets de faire la Hijra.

Tous ces conseils seront utile à tous ceux qui liront cet article incha Allah.

Je vous recommande également d’aller visiter le blog « Hijra Express ». Vous trouverez dans ce blog tous les conseils et astuces pour préparer votre Hijra au Maroc sereinement et convenablement.

Cliquez ci-dessous pour découvrir ce qui par la permission d’Allah vous permettras de concrétiser votre hijra !